Depuis le bureau de la présidence

Newsletter de l'IAMCR | Avril 2015

Retournez au Newsletter

Chers Collègues,

Toute notre attention est tournée vers la prochaine conférence de l’AIERI, à Montréal. Vous savez peut-être que nous avons actuellement reçu plus de 2200 résumés, le second plus grand nombre de l’histoire de notre association. Par conséquent, des choix difficiles ont dû être faits. Nous espérons que ceux dont les propositions ont été acceptées sont en train de préparer leur voyage à Montréal. Merci d’être vigilent vis-à-vis des délais d’enregistrement et contraintes liées au visa. Voir l'article au sujet de la conférence dans ce newsletter et sur les sites internet de l'AIERI et du comité organisateur local á Montréal.

En plus des sections et groupes de travail, nous nous attendons à plusieurs séances plénières stimulantes et une série de moments conviviaux. Les sessions spéciales ont été organisées par les associations régionales, notamment l’ECREA, l’ALAIC et l’ICA et nous nous félicitons de la participation du Centre de Recherche pour le Développement International (CRDI) qui organise, pour la première fois, une session spéciale.

L’UNESCO sera à nouveau impliqué de diverses matinières à la conférence de Montréal, qui verra Indrajit Banerjee (Directeur de la division des sociétés du savoir de l’UNESCO) intervenir lors de la séance plénière d’ouverture, d’une session spéciale sur la recherche sur Internet de l’UNESCO et à une table ronde sur la sécurité des journalistes organisées conjointement avec la section de recherche sur le journalisme et l’éducation. De plus, le groupe de travail de l’AIERI sur la Global Alliance for Media & Gender (initialement pilotée par l’UNESCO) organise plusieurs sessions et réunions de travail. (Pour en savoir plus sur le GAMAG, voir l’article de Vega Montiel).

Comme par le passé, plusieurs pré-conférences sont prévues, notamment News Producers & the Public Interest, organisée par le Centre de recherche interuniversitaire sur la communication, l’information et la société (CRICIS) et par Journalism & Open Government, co-parrainée par le groupe de travail Law Section and Ethics. Une post-conférence, Governance and Public Service Media, sera organisée par le CRICIS en collaboration avec le réseau de l’AIERI et de la PANAM.

Merci de noter les différents prix et bourses associés à cette conférence, notamment le prix Stuart Hall, la subvention de recherche Urban Communication  et les New Directions for Climate Communication Research Fellowship, créés par l’Environmental Impact Committee en collaboration avec l’International Environmental Communication Association. Des subventions pour le voyage sont également disponibles pour les chercheurs en début de carrière.

En plus de ce stimulant travail intellectuel, nous pouvons nous attendre à des évènements conviviaux passionnants, notamment une Nuit de danse sous les étoiles dans le jardin Sanguinet de l’UQAM, ainsi qu’une Conférence Jazz dédiée à Jams Halloran, par The Burgundian Combo accompagné de notre président sortant, Cees Hamelink.

Evidement, beaucoup de gens travaillent dur pour préparer la conférence. Cependant, d’autres activités de l’AIERI méritent également notre attention. Pour n’en citer que quelques-uns :

  • Le Conseil d’administration et le Conseil international ont formé un groupe de travail sur les modèles et les frais de conférences, dirigé par Usha Ramen, afin explorer toutes les options pour les prochaines conférences de l’AIERI.
  • Le Conseil d’administration a formé un Centre pour les déclarations politiques, dirigé par Robin Mansell, afin de développer et d’orienter les interventions et initiatives relatives à des déclarations politiques et stratégiques.
  • Le Comité des adhésions a publié un appel à candidature pour les ambassadeurs de l’AIERI, qui devront représenter et renforcer l’association dans diverses parties du monde.
  • Le Conseil d’administration et le Comité des publications ont élaboré les lignes directrices pour les futures publications de l’association, ainsi que pour celles issues de la conférence de Montréal.

Vous en apprendrez sans aucun doute encore davantage sur ces développements via les différents canaux de communication de l’association, ainsi que lors de la conférence de Montréal.

Pour finir, je tiens à rendre hommage à Giovanni Casereo, érudit, journaliste et écrivain, décédé il y a quelque semaine. Le professeur Casereo a largement contribué à l’étude critique des médias, non seulement par son travail en Italie, mais plus largement au travers de ses publications et de son investissement dans des associations telles que l’AIERI. Son travail, au fil des ans, a été une source d’inspiration pour beaucoup d’entre nous. Il nous manquera beaucoup.

Meilleurs vœux à tous et au plaisir de vous voir à Montréal.

Janet